Skip to main content

Full text of "Tableaux modernes ... composant la collection de M. Serge Von Derwies"

See other formats


"^ 




Digitized by the Internet Archive 
in 2013 



http://archive.org/details/tableauxmodernes00gale_6 



COLLECTION 



DE 



M. Serge Von DERWIES 




COLLECTION 



DE 



M. SERGE VON DERWIES 



CONDITIONS DE LA VENTE 



Elle sera faite au comptant. 

Les adjudicataires paieront dix pour cent en sus des enchères. 



Paris. — Imp. Georges Petit, 12, rue Godot-de-Mauroi. — 16648-06. 



CATALOGUE 



DE 



TABLEAUX 

MODERNES 

PAR 

ROSA BONHEUR, JULES BRETON", DIAZ, DE DREUX 
JULES DUPRÉ, GALLAIT. GÉRÔME, HÉBERT, ISABEY. CHARLES JACQUE 
LEYS, MARIS. PETTEXKOFFEN , TROYON, VAUTHIER 
VERBOECKHOVEN, VEYRASSAT, ZIEM 

COMPOSANT LA 

Collection de M. Serge Von DERWIES 

ET DONT LA VENTE AURA LIEU A PARIS 

GALERIE GEORGES PETIT 

8, RUE DE SÈZE, 8 

Le Jeudi i5 Novembre i906, à 2 heures i 2 



C O M M I s s A I R E - P R I s E U R 



M^ PAUL CHEVALLIER 

10. Rue Grange-Batelière, lo 



EXPERT 



M. GEORGES PETIT 

8, Rue de Sè^e, S 



EXPOSITIONS 

Particulière : Le Mardi i3 Novembre 1906, de 10 heures à 6 heures. 
Publique : le Mercredi 14 Novembre 1906, de 10 heures à 6 heures. 



::\ck>:Rb>.xcK 




^^ /■/■//.j /f/ /y/// r/r . ra///ei) 




Tableaux Modernes 



ACHENBACH 



(OSWALD; 



N° I 



Dciîîs la baie de Naples. 

Au premier plan, une felouque conduite par un rameur à 
bonnet rouge et montée par trois personnages, approche du bord, 
tandis que, à côté, une autre felouque va s'éloigner. A droite et 
à gauche, des vaisseaux, dont un trois-mâts. Au fond, sous la 
lumière tamisée qui fait glisser de pâles reflets à la surface de 
l'eau, le Vésuve empanaché de fumée. 

Signé vers la gauche, en bas : Osw. Achenbach. 



Toile. Haut., i m. 65; larg., i m. lo. 



TABLEAUX MODERNES 



AUBERT 

(j.) 

Sapho. 

Elle est assise sur une roche, tournant le dos à la mer. Elle 
est drapée de blanc et relève vers son cou sa main droite ; un 
bracelet d'or encercle son poignet ; une couronne de feuillage 
orne ses cheveux blonds. 

Signé à gauche, en bas : Jean Aubert. 

Toile. Haut., 48 cent.; larg., 34 cent. 







V 






>;^ 



r-C- 







N^ 



TABLEAUX MODERNES 



BARON 

(H.) 



N° 3 

Sur la terrasse. 



Les deux femmes, vêtues de jaune, de blanc et de grenat, 
sont venues sur la terrasse et regardent la mer qu'on aperçoit au 
loin. L'une des figures se détache sur un massif d'arbres. Un 
rayon de soleil vient chanter sur la robe de soie jaune de la 
femme placée au premier plan. 

Signé à droite, vers le milieu : H. Baron. 

Panneau. Haut., lo cent.; larg., i3 cent, 



TABLEAUX MODERNES 



BONHEUR 

(ROSA) 



N° 4 '^ 



f^ 



Le Départ pour le marché. 

C'est dans la plaine de Chailly, aux confins de la forêt de 
Fontainebleau. Dans le matin qui se lève, on voit s'avancer un 
troupeau de moutons et trois vaches, conduits par un homme 
monté sur un cheval blanc et accompagné d'un jeune paysan. 
Les vaches ont la robe alezane. Parmi les moutons, il en est 
dont la laine est brune. Ils s'avancent, donnant de temps en 
temps un coup de dents aux herbes et aux bruyères qui cachent 
le sol. Au fond, vers la gauche, on aperçoit deux cavaliers, 
suivis d'un autre troupeau. Le soleil, qui filtre à travers les 
nuages encore embrumés, vient mettre de blonds rayons sur la 
tête et l'encolure du cheval blanc et sur Téchine des bêtes. 

Ce tableau est un des chefs-d'œuvre qui ont établi la 
renommée de l'artiste. 

Signé à droite, en bas : Rosa Bonheur, 1SS4. 

Panneau. Haut., 46 cent.; larg., 67 cent. 



^^ 



rCf 



r< 







V / 



X 



V 




f 



~5 







v> 



TABLEAUX MODERNES 



BRETON 

(JULES) 
N° 5 

UAtteîite. 

Sur le rocher qui domine la mer, la femme du pêcheur est 
couchée. Elle soutient de sa main droite sa tête, dont le profil 
puissant se dessine en un relief vivant. Devant elle, Tinfini : de 
ses yeux, où s'est réfugiée toute l'intensité de son être, elle 
regarde...; elle espère qu'une voile va paraître à l'horizon... et 
les heures passent. Près d'elle, elle a laissé rouler sa quenouille 
non filée. 

Si^é à droite, en bas : Jules Breton, rSy4. 

Toile. Haut., i m. 63 ; larg., 2 m. 55. 



10 TABLEAUX MODERNES 



CALAME 

N° 6 

1 ' 

Au bord du torrent, '■ 



i^ 

i .7 



Parmi les roches, au pied de la montagne, l'eau se précipite, 
cascadant de pierre en pierre parmi Técume dont se brodent ses 
flots successifs. A droite, dans un creux, presque à Fombre de 
grands arbres qui étendent au-dessus d'eux leurs frondaisons 
épaisses, deux hommes sont assis et causent, Tun vêtu d'une 
blouse bleue et coiffé d'un feutre noir, l'autre vu presque de 
face, tenant une perche à la main, vêtu d'une veste brune et 
coiffé de rouge. Le soleil qui décline met de chaudes clartés sur 
le sommet des montagnes et fait blondir le ciel bleu marqué de 
nuages blancs et gris. 

Signé à droite, en bas : A. Calame. 

Toile. Haut., 29 cent.; larg., Sg cent. 




X 




\^ 



\ 



X 




s 



^ 



^ 




K- 






TABLEAUX MODERNES ii 



CASTAN 

(E.) 
NO 7 

La Mère, 

Elle est assise près d'une armoire ouverte, le pied gauche 
posé sur un tabouret et elle donne le sein à son enfant, dont les 
chaussons sont tombés à terre. 

Signé à gauche, en bas : Edmond Castan, iS66. 

Panneau. Haut., 25 cent. ; larg., ig cent. 



12 TABLEAUX MODERNES 



CHEVILLIARD 

(V.) 

N" 8 

L'Heure du café. 



l 



/^ 



Le déjeuner fut bon et, la main étendue sur la table des- 
servie, mais encore couverte d'une nappe, l'abbé, commodément 
abandonné sur sa chaise, digère et trouve que la vie a du bon. 
Derrière lui, on aperçoit une fenêtre dont les volets sont à demi 
fermés. 

Signé à gauche, en bas : V. Chevilliard. 

Panneau. Haut., 14 cent. ; larg., 12 cent. 



^J 






.-».'\ » 

%. 




^ 
^ 

.N^, 



6 




N^ 



^ 
^ 



V 



V 



TABLEAUX MODERNES i3 



CONINCK 

(P. DE) 



f ) 



La Petite pêcheuse. 



y 



Elle est assise, vue de face, sur une poutre au bord de l'eau. 
Elle tient, de la main gauche, sa ligne qu'elle a faite d\ine 
branche d'arbre et montre le petit poisson qu'elle vient de pêcher. 
Derrière elle, un bois et une allée. 

Signé à droite, vers le milieu : P . de Coninck. 

Toile. Haut., i m. 26 ; larg., 88 cent. 



14 TABLEAUX MODERNES 



DIAZ DE LA PENA 

(N.) 

No lo , X 

Vision d'Orient, ' 

Au-devant d'une arcade de pierre qui se dresse dans le 
jardin du harem, des femmes sont assises sur des coussins et des 
tapis jetés à terre. Elles sont vêtues de riches costumes et parées 
de joailleries. Une servante s'éloigne vers la gauche, portant un 
plateau et des tasses. Trois femmes sont assises. Une quatrième 
se tient debout derrière elles. Enfin, sous Tarcade, on aperçoit 
une autre figure vêtue de blanc et de rose qui s'avance. Une 
large tramée de soleil vient caresser le mur dans lequel s'ouvre 
l'arcade. Dans le haut, on aperçoit le ciel bleu. 

Signé à droite, en bas : N. Dia{^ yo. 

Toile. Haut., 73 cent.; larg., 5g cent. 



sï^L^-,,-r, 




/ • 



'/' // / 






f^. 




V 
- -N 



■\ 



K- 



V 



V 



TABLEAUX MODERNES i5 



DIAZ DE LA PENA 

(N.) 

N° 1 1 I i ^-"'^ 

Coucher de soleil sur la clairière. 

Derrière un rideau d'arbres, un pré s'étend et, parmi les 
branches et au-dessus du pré, le ciel plane, tout incendié des 
clartés fauves du soleil qui se couche : pourtant, de place en 
place, la superposition des nuées laisse apparaître un pan d'azur. 
Dans les premiers plans, une petite mare miroite à demi-cachée 
sous les herbes. Plus loin, au pied des arbres, deux masses de 
pierre s'offrent aux mousses qui les revêtent. Entre deux arbres, 
vers la droite, une paysanne se tient debout, vue de dos, vêtue 
d'une pèlerine beige et d'une jupe rouge, et coiffée d'un bonnet 
blanc sur ses cheveux noirs. 

Signé à gauche, en bas : N . Dia{, 68. 

Toile. Haut., 27 cent.; larg., 38 cent. 



i6 TABLEAUX MODERNES 



DREUX 

(A. DE) 

N° 12 ^^ 



Un Saint-Bernard. 



\ 



Sur le plateau, il est couché, la tête droite, les pattes de 
devant allongées, les pattes de derrière ramenées sous lui. Son 
poil blanc est marqué de quelques touffes de poils feu. Son 
arcade sourcilière est plantée de poils noirs; il a l'air grave : il 
a cette physionomie de méditation intérieure très remarquable 
chez les chiens qui ont un besoin physique de sommeil et une 
fonction instinctive de garde. Sa noble silhouette se détache sur 
un fond de paysage, dont Thorizon indique la crête des mon- 
tagnes. A droite, au fond, on aperçoit un berger assis, gardant 
son troupeau. Le ciel est assombri par des nuées d'orage. 

Signé à gauche, en bas : Alfred de Dreux. 

Toile. Haut., i m. ib; larg., i m. 47. 





m 'h 


1 ^ 



\ 



3 

é 



,\^ 



X 



N" 



l 



-^ 



«<6t. 



h 






f^. 










v> 



TABLEAUX MODERNES 17 



DUPRE 

(JULES) 

U Etang, 

Au premier plan, l'étang se dessine, la surface piquée de 
roseaux. Sur la rive la plus éloignée, en bordure d'un pré, des 
vaches se sont avancées et se désaltèrent. Au milieu du pré, un 
massif d'arbres se dresse, dont les frondaisons épaisses appa- 
raissent, sous la lumière du jour qui décline, avec des tons qui 
vont du vert sombre au vert clair ardoisé. Dans le fond, sur 
l'horizon, on devine une forêt. La silhouette des grands arbres 
qui occupent le milieu du tableau se dessine sur un fond de ciel 
dont l'azur est en partie voilé par de belles nuées blanches et 
lumineuses : leurs formes fugitives se réfléchissent dans le 
miroir de Teau. 

Signé à gauche, en bas : Jules Dupré. 

Toile. Haut., 3o cent.; larg., Sy cent. 



TABLEAUX MODERNES 



GALLAIT 

(L.) 

N° 14 .3 

Art et Liberté, f 

Le petit tzigane a joué du violon ; il a tiré de Tâme de 
rinstrument des accents où il a dit toute sa vie de fatigue et 
d'incertitude et aussi toute sa passion pour l'art, et voici que près 
de lui, la femme qui a souffert, la mère, a vu passer devant ses 
yeux le spectacle de ses angoisses, celles qui furent vécues, celles 
qui restent à vivre. Des larmes tombent de sa paupière, tandis 
que son regard se lève en une prière muette. De la main droite, 
elle arrête l'archet du jeune artiste et, du bras gauche, elle serre 
contre sa poitrine l'enfant innocent qui ne comprend pas encore 
et tête son pouce. 

Signé à droite, en bas : Louis Gallait, Paris, i853. 

Toile. Haut., i m. 21 ; larg., 94 cent. 



V"» cA. l U\ l i^ ( J.) 




Prf. .■./,• ^f /rnf /','.'r,/,'.< /',/. 



4/ /-/ y //w >//' 







Pri?r4'J^ et /mo ^ftrrtff-* Pe/U 



^/^, '• "i ^^ > , ,^^ ,» ^»', ,/ '..^■^^, y.. •/ ^y 



^^Le-- ,/ >/^/ /'/^Y//^ ^ry t 



ù.î^^^Z^/ -/>"/ 



TABLEAUX MODERNES iq 



GÉROME 

(J.-L.) 

N» i5 

Le Graveur à Veau-forte, 

Dans le coin de son atelier, près de la fenêtre dont la lumière 
est tamisée par un écran, le graveur est assis, le torse penché en 
avant, le col tendu, la tête attentive au cuivre qu'il est en train 
de faire mordre. Devant lui, les flacons d'acide. Sur un meuble, 
le tampon à encre et la bouteille de vernis. Derrière lui, les 
feuilles à demi-déployées d'un paravent en cuir de Cordoue, 
garni de clous de cuivre. Dans le fond, à droite, on aperçoit une 
rampe d'escalier en bois. 

Signé à gauche, vers le milieu : J.-L. Gérôme. 

Panneau. Haut., 56 cent.; larg., 47 cent. 



20 TABLEAUX MODERNES 



HAAS 

(J. DE) 

Vaches an pâturage. 

Dans la campagne aux herbes vertes émaillées de fleurs, 
trois vaches sont au pâturage, Tune, noire et blanche, est couchée 
paresseusement ; près d'elle, les autres se tiennent debout, vues 
de profil à gauche. La première est rousse, la seconde noire, 
tachetée de blanc. Au fond, à droite, on aperçoit un autre trou- 
peau paissant. A gauche, au-dessus de petits arbres et plus loin 
qu'une haie de bois, un vol de pigeons s'élève. Le ciel est calme, 
avec quelques nuées blanches et grises sur un fond d'azur. 

Signé à gauche, en bas : /. de Haas. 

Toile. Haut., 48 cent.; larg., 72 cent. 




^ 



.^ 






ï\ 




c^^ 



.^Ay //^i^Y/y^ ,~~l^^-^a/t 



TABLEAUX MODERNES 21 



HEBERT 

N° 17 



La Fille du Liban. y^ ^"^ 

Elle est vue de face, la tête légèrement penchée vers la 
droite et enveloppée d'un voile de linon aux broderies de couleurs 
vives. Des boucles d'or pendent à ses oreilles, un collier d'or à 
larmes de corail s'arrondit sur son col. Ses cheveux bruns laissent 
sur son front voltiger des frisures légères. Son visage est d'une 
beauté antique; sa bouche, au dessin régulier, son menton rond, 
son nez d'une ligne pure, l'ovale du visage, sont d'un charme 
délicat, et dans ses grands yeux noirs où s'éteint la passion, il y 
a de la mélancolie. Toute la figure se détache sur un fond de 
feuillage. 

Le maître a peint ce tableau à Rome, au temps où, pour la 
première fois, il dirigeait l'Académie de France. 

■ Signé à gauche du monogramme : E. (?) H. 

Toile ovale. Haut., 66 cent.; larg., 58 cent. 



22 TABLEAUX MODERNES 



HILDEBRANDT 

N° i8 

La Tempête. 



^u 



à 



La vague est agitée : sa crête est blanche d'écume ; la tem- 
pête est déchaînée et les mouettes, sous le ciel sombre, volent 
affolées ; un bateau, sur l'élément aux spasmes violents, est 
ballotté. 

Signé à gauche, en bas : E. Hildebrandt. 

Toile. Haut., 28 cent. 1/2 ; larg., 40 cent. 







X 



X 



K 



N 



TABLEAUX MODERNES 23 



HOGUET 

N° 19 / y ^\^ 

Un Burg au bord du Rhin. 

Vers la droite, dominant le fleuve aux eaux vertes, le burg 
se dresse, farouche et grave, masse de pierre dont la silhouette 
se dessine sur le ciel lumineux et dont la robustesse défie les 
siècles. Autour du roc qui le porte, des aigles au vol qui plane 
semblent faire faction. Sur le chemin qui conduit au burg, vers 
la gauche, deux hommes d'armes vus de dos devisent à cheval. 
Dans les frondaisons de quelques arbres, l'automne a mis des 
rousseurs fauves. 

Signé à droite, en bas : Hogiiet, 6q. 

Toile. Haut., 3i cent.; larg., 5o cent. 



24 TABLEAUX MODERNES 



ISABEY 

(EUGÈNE) 

N° 20 . 

â ^ 
La Défense du château. S^ 

Le long du chemin de ronde qui descend du château dressé 
sur le sommet comme un nid d'aigles, les troupes descendent, 
leurs étendards déployés. Elles défilent devant le noble duc qui 
se tient à cheval sur le plateau et lève d'un bras vaillant sa 
lourde épée. Autour de lui, les trompettes sonnent, les hallebar- 
diers sont rangés, les guerriers armés de la lance sont en selle, 
les gonfalons flottent au vent. Au premier plan, à droite, un 
homme en armure lève son épée avant de monter à cheval. Du 
haut de la tour, des couleuvrines font feu. Et, dans cette foule 
aux costumes brillants, aux armures étincelantes, dans cette 
foule où s'élève une clameur confuse et forte, on devine qu'un 
frisson d'héroïsme passe. Jamais Isabey n'a traduit avec plus de 
force, plus d'éclat, l'âme féodale. 

Signé à droite, en bas : E. Isabey, 68. 

Toile. Haut., 84 cent.; larg., 56 cent. 1/2. 



rljv>.(nn/ 




t't(nt^tit^ ff IfHf'- im'fj/t',.< J'rtti 







X 






/ 



TABLEAUX MODERNES 25 



JACQUE ^, 

(CH.) 
N° 2 1 

Chevaux à V écurie. 

Dans l'écurie, cinq chevaux sont devant leur mangeoire, 
attendant que le palefrenier ait achevé de garnir leur râtelier. 
Ces chevaux sont vus de trois quarts à droite et de dos. Ils sont 
de robes différentes, l'un noir, l'autre gris, le troisième bai brun, 
le quatrième blanc et le dernier gris pommelé. Par la fenêtre de 
l'écurie, une large lumière vient caresser leurs croupes puissantes. 
Au premier plan, un coq blanc cherche sa vie parmi la paille 
jetée à terre. 

Signé à gauche, en bas : Ch. Jacque. 

Toile. Haut., 67 cent, i/î ; larg., gJi cent. 



26 TABLEAUX MODERNES 



JACQUE 

(CH.) 



3 



Coqs et poules. 



Sur le tas de paille qui se trouve près de la ferme, la fermière 
qu'on aperçoit à gauche tenant son enfant par la main, vient de 
jeter du grain, et les poules blanches, marron, faisannes, de 
Houdan, s'en donnent à cœur-joie de picorer parmi les fétus 
d'or. Dominant tout le groupe, un coq se tient, majestueux et 
raidc, sur le haut du tas de paille, la crête vive, la queue en 
panache étalée. Au premier plan, deux canards barbotent dans 
une m.are. Au fond, le terrain de la ferme est clos par une cloison 
de planches au-dessus de laquelle on aperçoit un arbre aux 
frondaisons largement étendues. 

Signé à droite, en bas : Ch. Jacqiie. 

Panneau. Haut., 17 cent. 1/2 ; larg., 23 cent. 1/2. 



"^ 




X 

■^ 

V 

^::^ 

V 



V 



Xeo^i ( Ji?. 




/V(»/-*'VA- »•/ /mp trf-trrtfc-.* l't'ft/ 



-''//■ //</'//// /A /'//■^- - /></<• 



TABLEAUX MODERNES 27 



LEYS 

(H.) 

La Partie de trie- trac. 

Les deux reitres en costumes élégants sont en train de jouer 
au tric-trac; l'un, debout, vu de profil à gauche, écoute ce que dit 
son partenaire, assis, son épée entre les jambes, qui indique de 
la main gauche le coup fait et tient près de la cuisse droite son 
chapeau gris de l'autre main. Derrière le joueur assis, un homme 
se tient debout, un large feutre noir sur la tête et le torse drapé 
dans une cape noire également. 

Signé à droite, vers le haut : H. Lcys. 

Toile. Haut., 66 cent.; larg., 54 cent. 



-V 



28 TABLEAUX MODERNES 



Q^ 



£/Q 



MARIS 

(j.) 

N° 24 (^ 

Vue d'une ville hollandaise. 



De chaque côté du fleuve que traverse une barque manœu- 
vrée à une rame par un homme en casquette et blouse noires, les 
constructions s'élèvent, ;brunes et toiturées de tuiles rouges ; à 
gauche, quelques arbres sont alignés devant les maisons ; deux 
sloops de pêche sont à l'ancre. Au fond, un pont tournant, dont 
Tarmature dresse ses lignes rigides sur le fond du ciel bleu, au- 
devant duquel s'envole une large nuée blanche. Les clairs reflets 
du ciel se réfléchissent, ainsi que les constructions, dans l'eau 
limpide et courante. 

Remarquable tableau dans l'œuvre du célèbre peintre 
hollandais. 

Signé à droite, en bas : /. Maris, j3. 

Toile. Haut., 37 cent. ; larg., by cent. 




\^^ 







A 



^hcycx \'on i:'?x*.Mn»rn 




/'/-,',-*',/*>,-/ Ary /-><»/;///•.«■ /V. 



r>^' r>^ 



^^//,r 



TArLEAUX MODERNES 



MEYER VON BREMEN 

Lj Lettre. 

Dans la cuisine, les doix îeuees nlles so-m en train de lire 
une lettre qui les reKxtii. Leur visage - : de çaîete, tandis 

qu'elles suivent les lii::iîes écrites sur ■ " -che que Fune 

d"elle>. la ': ' " ' -' . ' ' ^ ' - ^^ - - : ;. u^ . - :- est arrive 
au momer-, - _ — -- .---.._ - et e _ /. _ TnIs rrls le 

temps de dépo-ser son - - -j.. S^ - _ -:~e, qui se tieni près 
d'elle debout et apparaît dans Tombre, pone au bras fauche un 
panier et a ses cheveux châtain clair coines d'un bo-nne: r:uce. 
Elle s'appuie de la main droite siir la table, do^nt la rallorce 

'- est abattue. La feune n'": : " -".^^ ". -e est vè:ue 

^ „. ,. upe marron, d'un tablier r , y.ure e: i un 

nchu beife Kté sur sa chemise ^ .. . e. Sur Ij. :j.rle, derrière 
elle, on voit l'enveloppe ouverte de la lettre, deux choux et un 
poireau. A droite, le fourneau d'où s'échappent des Iueur> fauAes. 

Sicnè à cauche, en bas ; .Vc-vc-' 7 . . 



-iiTÎ, .— CELl 



3o TABLEAUX MODERNES 



PETTENKOFEN 

(A. DE) 

N° 26 

Le Rende:[-vous. 

Il a conduit ses deux chevaux, l'un blanc et l'autre bai brun, 
près du mur en terre où il savait être attendu, et voici qu'une 
jeune fille, Taimée, se hausse jusqu'à lui. Autour d'eux, le grand 
silence de la nature, des arbres au feuillage rare, un ciel gris 
traversé par une nuée blanche. 

Signé à droite, vers le milieu : Pettenkqfen. 

Panneau. Haut., 23 cent.; larg., 29 cent. 




A * 



^ 



^ 



X" 




x^ 



TABLEAUX MODERNES 3i 



PETTENKOFEN 

(A. DE) 

f i : _ .. 

N° 27 

Les Marais. 

Les chevaux sont entrés dans Teau jusqu'aux genoux. Il y 
en a deux bai brun et un blanc ; près d'eux, un poulain risque 
un sabot timide dans la fraîcheur qu'il ignore encore. Le vent 
qui souffle soulève leurs crinières. Autour d'eux, c'est la solitude : 
un sol mamelonné, aux herbes rares, que l'eau qui monte a 
déchiqueté par endroits. Dans le ciel, de grands nuages aux 
chevauchées tragiques. 

Signé à gauche, en bas : Pettenkofen, iSSç. 

Panneau. Haut., 19 cent. ; larg., 27 cent. 



32 TABLEAUX MODERNES 



ROUSSEAU 

(PHILIPPE) 

N° 28 ^-0 

Après la chasse. 

Dans un coin de cuisine, sur une table de pierre, le chasseur 
a déposé sa poire à poudre et sa gibecière. A un clou contre le 
mur, il a suspendu un héron, un lièvre et un coq de bruyère. 

Très joli tableau du maître. 

Signé à droite, en bas : Ph. Rousseau. 

Panneau. Haut., 26 cent. 1/2; larg., 22 cent. 




^ 



X 



V, 



TABLEAUX MODERNES 33 



TROYON 

(C.) 

N° 29 

La Rentrée des bêtes. 

Au bord de la rivière, des bœufs et un âne s'avancent, suivant 
le chemin de halage. A gauche, le gardien s'efforce de faire sortir 
de Teau d'autres bêtes qui s'y trouvent au frais. A droite, un 
chien de berger au poil noir est arrêté, surveillant les bêtes dont 
il a la garde. Au fond, de grands arbres dressent la masse impo- 
sante de leurs branches feuillues vers le ciel bleu, au-devant 
duquel glissent des nuées transparentes et blanches. Sur le sol, 
le soleil qui décline fait ramper une belle lumière blonde. 
A gauche, de l'autre côté de la rivière, on aperçoit un pré mar- 
qué de place en place par des massifs de grands arbres. 

Tableau très important dans l'œuvre du maître et fort inté- 
ressant par la diversité des bêtes et l'extraordinaire vérité des 
mouvements que le peintre a exprimés. 

Signé à droite, en bas : C. Troyon. 

Toile. Haut., 70 cent.; larg., i mètre. 



34 TABLEAUX MODERNES 



TROYON 

(Cl 

La Charrette de paille. 

Dans la campagne, une charrette de paille attelée d'un 
cheval bai, vu de trois quarts à droite, et de face et en flèche 
d'un cheval blanc, vu de profil à droite. Le ciel est gris, mais 
une traînée de lumière vient cependant dorer la croupe du cheval 
blanc. Le cheval qui est dans les brancards appuyé sa tête sur la 
croupe de son compagnon. La charrette est arrêtée et sa charge 
pèse sur l'arrière. 

Porte à gauche, en bas, le timbre de la vente. 

Toile. Haut., 54 cent.; larg., 65 cent. 



^^ vxulic* 




/'/v'<'*^V/f- *■•/ ///y f'r't'rt/t'jr Prftf 






TABLEAUX MODERNES 35 



VAUTIER 

N° 3i ^.^ ,^-^J 

« Les Noces d'or. » 

Les deux bons vieux ont voulu, pour leur anniversaire, 
rejouer encore la sonatine dont les harmonies vieillottes avaient 
bercé leur Jeune tendresse. La vieille en bonnet de mousseline 
à pois, en robe héliotrope à bouquets de roses avec un fichu croisé 
sur la poitrine, est assise à son clavecin ; près d'elle, dans un 
verre, elle a mis le petit bouquet de violettes qu'elle a trouvé à 
son réveil. Debout, derrière elle, en habit et culotte beige, le 
vieux joue de la flûte. Derrière lui, sur une chaise, les yeux à 
demi clos, le chien écoute. Au premier plan, à droite sur le par- 
quet et appuyé contre une chaise, un carton dans lequel se trouve 
de la musique. Au fond, une tapisserie. 

Signé à gauche, en bas : Vautier, 70. 

Toile. Haut., 58 cent.; larg., 3i cent. 



36 TABLEAUX MODERNES 



VERBOECKHOVEN 

(E.) 

N° 32 Ij i '^ 

Au Pâturage. 

Dans un pré, une chèvre couchée près de son chevreau, une 
brebis vue de profil à gauche et un bélier aux cornes puissantes, 
tournées en spirales. A droite, au premier plan, deux canards 
barbotant dans une mare. Plus loin, du même côté, une autre 
mare, puis un pré où paissent des bêtes, puis les maisons d'un 
hameau. Dans le ciel, de grands nuages gris se dessinent sur un 
rideau d'azur. 

Signé à gauche, en bas : Eugène Verbœckhoven, iSSj. 

Panneau. Haut., 56 cent.; larg., 76 cent. 




>N 













fiOilOi.'tv.vnOu 




v/,- ,•//////' frf'itrt/r«' /'*■/// 



^^ ^r f /\/// // / // 



TABLEAUX MODERNES ^h^ 



VEYRASSAT 

N° 33 

Le Bac» 

On a amené sur le bac la lourde charrette chargée de foin, 
et Ton y a fait monter encore deux chevaux. A gauche, la rivière 
s'étend, et Ton aperçoit sous la lumière diffuse sa rive plantée de 
grands arbres, A droite, quelques saules. Devant le ciel bleu, 
d'amples nuages blancs. 

Signé à droite, en bas : /. V eyrassat. 

Panneau. Haut., 29 cent. ; larg., 40 cent. 



38 TABLEAUX MODERNES 



ZIEM 



N" 34 rAJ 

Venise. 



C'est le jour où, selon le rite, le doge, monté sur le Bucen- 
taure, va marier la République de Venise avec l'Adriatique. Le 
Bucentaure apparaît en partie à droite, magnifiquement gréé et 
chargé de passagers. A gauche, on aperçoit la Piazzetta, le palais 
des Doges et les autres palais qui longent le quai et que le soleil 
dore d'un blond rayon. Au milieu, en avant delà Piazzetta, des 
personnages en robes bleue, rouge, grenat, vont monter dans des 
gondoles que tiennent les gondoliers coiffés du bonnet rouge. Sur 
la Piazzetta, un nègre joue avec un chien. A gauche, un homme 
et une femme sont assis, offrant à des acheteurs éventuels des 
verroteries de Venise. Au fond, des bâtiments sont à l'ancre. Le 
ciel est magnifiquement bleu, avec des transparences d'émeraude. 

Signé à gauche, en bas : Ziem. 

Toile. Haut., i m. 20 ; larg., 82 cent. 




^^^ '^'p